COMPRENDRE LE BRIS THERMIQUE

Le Québec connaît un hiver froid, neigeux, et qui a débuté tôt. Bien que la majorité des québécois souhaitent le voir finir rapidement, les tempêtes s’accumulent l’une après l’autre, nous laissant un merveilleux paysage blanc à admirer. Ces conditions peuvent favoriser l’apparition de bris thermique.

DÉFINITION

Comme tous les matériaux, le verre se dilate ou se contracte lorsqu’il est soumis à des variations de température. Lorsque le verre est chauffé la dilatation causée par la chaleur est plus grande au centre que sur les bords. Cette différence au niveau de la dilatation exerce un stress sur le verre. Il arrive que ce phénomène occasionne un bris sur la vitre intérieure. C’est ce que l’on appelle un bris thermique.

L’origine de la fissure est située au bord du vitrage (dans la zone la plus froide de celui-ci) et son plan de rupture est perpendiculaire (90º) au bord du vitrage.

PRÉVENTION

Pour diminuer les risques de bris thermique, suivez ces conseils :

Espace minimal : Prévoir un espace minimal de 40 mm entre le vitrage et les stores ou les rideaux.

Circulation d’air : Toujours maintenir une bonne circulation d’air à proximité du vitrage.

Fenêtres Lajeunesse offre les garanties suivantes sur le bris thermique :

Collection St-Laurent : Thermos 1 an / main-d’œuvre 2 ans

Collection D’Autray : Thermos 10 ans / main-d’œuvre 5 ans

Le bris thermique demeure somme toute marginal. Sur une base annuelle un bris thermique survient pour chaque tranche de 15 000 à 20 000 thermos. Si vous décelez un bris thermique sur une de vos fenêtres, n’hésitez pas à communiquer avec votre détaillant.

Si vous décelez un bris thermique sur une de vos fenêtres, n’hésitez pas à communiquer avec notre service après-vente en cliquant ici.

Si cet article vous a été utile, partagez-la ! Fenêtres Lajeunesse, c’est pour la vie.

2019-02-23T03:08:16+00:00